Nouveaux parcours : 4a, 4b & 4c

Catégorie : Mauritanie : mises à jour et additifs Création : samedi 20 juin 2015 12:17

Kiffa - Kaedi

Le relevé des points GPS de ce parcours est inclus dans le Pack Mauritanie pour les GPS Extrem-Sud et dans les fichiers GPX du Guide de Mauritanie pour les autres GPS.
Parcours 4a-4b-4c

Kiffa.

Avec Nouadhibou, Kiffa, chef-lieu de la willaya de l’Assaba, est la ville la plus peuplée de Mauritanie après la capitale. Son essor a bénéficié de la sédentarisation de nombreux nomades et de la poussée vers le sud de la population lors des sécheresses qu’a subi le pays. Avec Guérou, Kiffa fut au centre d’un grand projet de plantation de palmiers qui déborda par la suite sur Kankossa et qui commence à produire maintenant des dattes à destination des régions de savane.

La N2. Il y a bien longtemps que la N2, indiquée sur les anciennes cartes de Mauritanie, n’est plus entretenue. Il s’agit d’une piste construite au temps de la colonisation avec de nombreux ponts pour franchir les oueds. En période d’orages, ces ponts voient s’accumuler des débris de toutes sortes, troncs d’arbres compris, contre leurs jambages; d’accumulations en accumulations, jamais dégagées, le passage de l’eau parmi le lit normal de l’oued et le pont qui l’enjambe devient impossible. Soit le pont voit ses fondations minées, soit le cours de l’oued se détourne provoquant l’inutilisation du pont. Il faut alors franchir ces petits oueds aux berges parfois abruptes. Souvent ces franchissements quittent le tracé original de la piste qui parfois a été construite sur un remblai, pour y revenir quelques centaines de mètres ou kilomètres plus loin. Parfois une nouvelle piste avec ses ravines circule en parallèle de l’ancienne aux ponts inutilisables. En résumé, aujourd’hui il est fort désagréable de circuler sur la RN2 mauritanienne.

Recommandé à Kiffa : Auberge Maison de l'hôte.

Située sur la route de l'aéroport, au niveau du poste de police et non loin de la zone pour faire les courses. Places pour le bivouac 4x4 ou camping-car. Chambre climatisée, douche privée. Possibilité de restauration sur place. Les ambassades descendent généralement à cette auberge. 
Endroit calme, vue sur l'oued et la palmeraie de Kiffa.

A éviter : Auberge-camping Le Phare du Désert, 7 km avant Kiffa en arrivant de Nouakchott. 

Parcours 4a. Kiffa - Mbout

Kiffa centre. Prendre direction de l’aéroport.

  • Km 0. 16°35,87’N - 11°23,76’W. Sortie de la ville, début de la piste. Pneus dégonflés à 2 kg.
  • Km 1,2. 16°35,26’N - 11°23,71’W. Au pied de la dune, suivre la piste par la droite.
  • Km 2,7. 16°34,92’N - 11°24,52’W. Arrivée devant le pylône, prendre la grande piste, par la gauche cap SW.
  • Km 19,5. 16°27’N - 11°25,60’W. Dans la forêt classée de Nehame, sur la piste genre savane africaine.
  • Km 38. 16°18,50’N - 11°29,94’W. Village de Karoudgel. Rejoindre l’ancienne piste.
  • Km 45,9. 16°14,85’N - 11°31,20’W. Village de Babe Salam.
  • Km 54,6. 16°10,33’N - 11°32,56’W. Nouveau village. Franchissement d’un oued au radier détruit.
    thumb Mauritanie 001
  • Km 57,9. 16°09,15’N - 11°33,53’W. Détour par une visite à la dépression de Guéférah formant un beau lac garni d’un tapis de nénuphars du Nil (lotus), où des milliers de bêtes, bœufs africains et moutons daman, viennent s’abreuver.
    Mauritanie 025Mauritanie 027
  • Km 60,2. 16°08,22’N - 11°34,12’W. Douar Aghir. Franchissement ensuite d’un oued encaissé avec des pentes abruptes et sableuses.
  • Km 66,6. 16°05,13’N - 11°35,36’W. Grand village et puits de Sani.
  • Km 67,3. 16°04,68’N - 11°35,45’W. Quartier “commercial” de Sani. Changement de décors, les roniers ont remplacé les épineux.
  • Km 68,7. 16°04,14’N - 11°36’W. Ancienne station expérimentale agricole et arboricole de Sani laissée maintenant à l’abandon. Très beaux palmiers. Nombreux puits et oglats.
  • Km 70,5. 16°03,40’N - 11°36,62’W. Village de Dar Dahim.
  • La piste pour M’Bout, ancienne N2 des cartes IGN d’époque, va maintenant devenir très peu praticable. En novembre 2009, elle n’était plus utilisée depuis les pluies de l’été précédent qui l’avaient coupée de nombreuses ravines. Parcours en partie hors piste par les traces qui se présentent.
  • Km 75,9. 16°01,13’N - 11°37,60’W. Jonction avec l’ancienne piste en sale état.
  • Km 78,4. 16°00,13’N - 11°38,30’W. Pont construit autrefois sur l’ancienne piste. Nous avons croisé un vol de criquets pèlerins. Les ravines de la piste ne vont pas tarder à nous obliger à circuler hors piste, côté Est.
  • Km 82. 15°58,80’N - 11°39,26’W. On retrouve l’ancienne piste. Cap sur le village visible à quelques kilomètres.
  • Km 86,6. 15°57,28’N - 11°40,55’W. Très grand village de Larhadj sous ses roniers en partie détruits par le feu. Cette opération permet de détourner les vols de criquets pèlerins.
  • Km 87,8. 15° 57’N - 11°41,08’W. Toujours à Larhadj. Contrôle gendarmerie.
    Vous êtes sur la piste menant à Mbout, servant alors de seule liaison avec Guérou et Kaédi à l’époque de notre relevé; la piste pour Kiffa et Kankasso étant également inutilisables.

La passe de Soufa. Il y a en fait deux passes de Soufa, la première, une quinzaine de kilomètres après El Moudéré, franchit par une piste une petite colline découvrant la vue sur la plaine. Puis la piste redescend un peu en serpentant entre de gros blocs de rochers, parmi les arbres on rencontre les premiers baobabs. Elle rejoint ensuite la partie dure de la passe avec de belles marches et des cailloux sur lesquels il faut passer.

  • Km 95. 15°56,09’N - 11°44,96’W. Jonction avec une piste arrivant par la droite.
  • Km 103,4. 15°54,31’N - 11°49,06’W. Après une vallée verdoyante sortie de la forêt. Le paysage change, la piste monte sur un plateau par la passe de Soufa.
  • Km 108,9. 15°54,35’N - 11°51,60’W. Bivouac possible en dehors de la piste.
  • Km 110,5. 15°54,80’N - 11°52,64’W. Village d’Oudounu el Faras (les oreilles du cheval).
  • Km 122. 15°55,12’N - 11°57,77’W. Rochers, savane, baobabs et termitières. Piste roulante par endroit.
  • Km 127,3. 15°56,10’N - 12°00,15’W. Arrivée au village de Soufa Jedida.
  • Km 128,8. 15°56,33’N - 12°00,78’W. Grand village de Soufa. Une belle forêt de roniers (caro) y fait suite dans la vallée de l’oued.
  • Km 131,3. 15°56,78’N - 12°01,95’W. Après la forêt, prendre la première piste à gauche, cap SW, qui va traverser une zone de culture (direction Mbout), celle qui continue tout droit rejoint la ville de Guérou sur la route de l’Espoir.
  • Km 134,8. 15°56,55’N - 12°03,80’W. Village.
  • Km 138. 15°57,24’N - 12°05,30’W. Jonction avec une piste arrivant par la droite de Guérou . Vous retrouvez une piste coloniale avec ses restes d’ouvrages d’art plus ou moins utilisés et encore en grande partie en état. On ne peut pas en dire autant de la piste...
  • Km 146,4. 15°56,76’N - 12°09,30’W. Sur la piste.
  • Km 155,7. 15°55,53’N - 12°13,80’W. Village. Continuer la piste cap SW pour quelques franchissements de lits d’oueds particulièrement fastidieux.
  • Km 160,6. 15°57,06’N - 12°15,70’W. Village de Seïchems.
  • Km 170,7. 15°58’N - 12°20,60’W. Sur la piste.
  • Km 177,8. 15°58,60’N - 12°24,36’W. Pont jdid d’El Hamdia. La piste dans ce secteur a été restaurée.
  • Km 184,9. 16°00,07’N - 12°27,90’W. Restauration en cours d’un pont de la colonisation (novembre 2009).
  • Km 197. 16°01,18’N - 12°34,34’W. Laissez à gauche la piste pour Kaédi.
  • Km 198. 16°01,29’N - 12°34,95’W. Mbout. Croisement de l’hôtel de ville, en face des pylônes de communication et du château d’eau. A gauche grande rue commerçante et marché.
    Le bâtiments anciens, datant du temps des débuts de la colonisation, sont maintenant inclus dans la zone urbaine et un peu difficiles à repérer, et surtout à y accéder comme les anciennes casernes, en partie encore utilisées.
    Mauritanie 023
  • Retourner au km 197 pour prendre la route de Kaédi.

Parcours 4b. Mbout - Kaédi.

Depuis plusieurs années une route est en construction. Le remblai est pratiquement terminé et une société française termine l’installation des ponts sur les oueds, une partie du goudronnage avait commencé en novembre 2009.

  • Km 0. 16°01,18’N - 12°34,34’W. Début de la piste pour Kaédi qui contourne la ville par le Sud-Est. Suivre les travaux. 
  • Km 3,9. 16°00,10’N - 12°35,57’W. Piste roulante sur remblai ou en parallèle.
  • Km 19,1. 15°59,45’N - 12°42,80’W. Village.
  • Km 32,8. 16°02,92’N - 12°49,27’W. Village. Contrôle gendarmerie.
  • Km 72,1. 16°12,87’N - 13°07,70’W. Début des deux ponts de Lekceïba sur l’oued Gorgol, gros affluent du fleuve Sénégal. Début ensuite de la ville, route par la gauche, à l’Ouest.
  • Km 73,7. 16°13,10’N - 13°08,52’W. Sortie de la ville après avoir traversé la zone commerçante (électrification, donc frigos avec boissons fraîches).
    La route de Kaédi sur remblai présente une belle taule ondulée.
    Après une dizaine de kilomètres, vous apercevez sur la gauche de la route, à environ de 500 mètres à un kilomètre, par endroit, le lac du barrage de Kaédi sur le Gorgol. 

Parcours 4c. Petit détour par le bord du lac

  • Km 97,3. Km 0. 16°12,70’N - 13°21,07’W. Quitter la route pour rejoindre le bord du lac à 500 mètres.Vous pouvez quitter la route en hors piste quand vous le désirez pour le rejoindre. Excellents coins de bivouacs près des pêcheurs à qui vous pouvez acheter du poisson (à négocier).
    Il y a de grandes plages où vous pouvez tenter de circuler après avoir testé la portance. Attention ce n’est pas des plages de bord de mer, rouler au bord de l’eau c’est obligatoirement se planter dans la boue.
  • Km 0,5. 16°12,45’N - 13°21,05’W. Bon coin de bivouac sur la plage, près d’un campement de pêcheurs. Suite du parcours en hors-piste par la bordure du lac.
  • Km 4,9. 16°12,05’N - 13°22,85’W. Sur un cap caillouteux directement en bordure de l’eau. Pour la suite, bien surveiller les secteurs où votre progression se ralentit (terre molle).
  • Km 8,3. 16°13,07’N - 13°23,60’W. Sur une piste qui s’éloigne du lac.
  • Km 10,3. 16°12,67’N - 13°24,60’W. Pièce d’eau à nénuphars.
  • Km 12,3. 16°12,38’N - 13°25,05’W. Jonction avec une piste cap WSW.
  • Km 14,4. 16°11,94’N - 13°26,11’W. Village africain avec son puits et ses bouses de vache.
  • Km 16,3. 16°11,63’N - 13°27,04’W. Retour sur la route Mbout - Kaédi.
  • Km 24,2. 16°09’N - 13°30,32’W. Kaédi. Première station à carburant.
  • Km 24,9. 16°08,70’N - 13°30,15’W. Kaédi. Par la gauche, début de la zone commerciale, marché vraiment typique. Retour par le même parcours.
  • Km 25,6. 16°09,02’N - 13°30,34’W. Tourner à gauche pour prendre la route de Boghé (105 km).
    On peut accéder au fleuve de chaque piste qui part de la route. Le fleuve se trouve éloigné de 5 à 10 km suivant ses méandres. Attention aux importantes zones de cultures qui obligent à faire des détours. 

Kaédi. Le nom de Kaédi, déjà mentionné sur les cartes du XVIIIe siècle, aurait pour origine le nom d’un notable venu s’installer sur la rive droite du fleuve : Kaye Haiade qui, par contraction, devint Kaédi. Une version plus probable du nom proviendrait de l’arbre kahi, qui désigne encore une communauté du quartier de Toulde, le plus vieux quartier de la ville. Situé à 305 km de Kiffa, Kaédi est le grand point de rencontre des populations de toutes ethnies de la région. Existant donc bien avant la colonisation, la situation de Kaédi au confluent du Gorgol et du fleuve Sénégal en a fait un grand marché où les éleveurs nomades rencontrent toujours les agriculteurs. Il ne reste pratiquement rien de la ville ancienne qui fut bombardée en 1864 par une colonne française commandée par le capitaine Jaure-Guiberry. Le traité qui en suivit stipula alors des rapports de bon voisinage entre les deux rives. En 1890, l’assassinat de Cheikh Mamadou, allié de la France, amena la création d’un poste militaire pour mieux contrôler la vallée du fleuve considérée comme l’un des axes naturels de pénétration vers le centre de l’Afrique noire. L’expédition du colonel Dodds pacifia ensuite le pays qui fut placé sous protectorat français. A l’époque, le régime du fleuve étant plus régulier, il permettait aux bateaux de 500 tonneaux de remonter jusqu’à Kayes à la saison des hautes eaux.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre confort de lecture. En continuant à naviguer, vous consentez à leur utilisation.    J'accepte  

x

 

 

 

 

Extrem'Sud Éditions, enseigne du groupe Serre Éditeur, est titulaire des droits d'auteur et de propriété industrielle sur la structure générale, les textes, images animées ou non, les marques, logos et tous les éléments composant le site extrem-sud.com. Toute représentation ou reproduction totale ou partielle de ce site ou d'un de ses éléments sans autorisation expresse et préalable de Serre Éditeur est interdite. Cette reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. © 2005-2016 by Serre Editeur.